Femmes purgeant une peine de ressort fédéral

Plus de 500 femmes purgent une peine de ressort fédéral dans les cinq établissements régionaux pour femmes et dans un pavillon de ressourcement autochtone. Environ 550 délinquantes bénéficient d’une forme de mise en liberté dans la collectivité et de supervision. Au cours de la dernière décennie, le nombre de femmes admises dans des établissements fédéraux a augmenté de près de 40 %. Les délinquantes représentent maintenant près de 5 % de la population carcérale totale. Il s’agit d’une population croissante et de plus en plus complexe et diversifiée.

Au moins le tiers de la population de délinquantes incarcérées est autochtone (membres des Premières nations, Métis ou Inuits). Entre 2001-2002 et 2011-2012 la population carcérale des femmes autochtones a augmenté de 109 %. En fait, les délinquantes autochtones constituent la population carcérale affichant la croissance la plus rapide des délinquants sous responsabilité fédérale.

La priorité : Femmes purgeant une peine de ressort fédéral - Image 1
La priorité : Femmes purgeant une peine de ressort fédéral - Image 2
La priorité : Femmes purgeant une peine de ressort fédéral - Image 3

Sujets de préoccupation

  • Programmes à l’intention des femmes purgeant une peine de ressort fédéral.
  • Répercussions de la surpopulation dans les établissements régionaux pour femmes.
  • Gestion des délinquantes ayant des « besoins élevés ».
  • Automutilation et délinquantes.
  • Profil des femmes purgeant une peine de ressort fédéral.
  • Gouvernance et responsabilité dans les services correctionnels pour femmes.
  • Classification des délinquantes.

Rapports et recommandations

Nouvelles du jour